Paris

Festival des murs à pêches à Montreuil

« On n’est pas sérieux quand on a 17 ans »
Arthur Rimbaud

Et voilà que le festival montreuillois des murs à pêches fête sa 17ème édition.

IMG_8422

Patrimoine aujourd’hui classé aux paysages remarquables, c’est au 16ème siècle que des horticulteurs experts développent la technique du palissage à la loque, multipliant ainsi les récoltes qui sont parfois servies sur des tables fameuses (celle de Louis XIV par exemple).

L’orientation des murs était parfaitement calculée pour tenir compte de la pente et de l’ensoleillement ; ils emmagasinaient la chaleur dans la journée pour la restituer aux fruits et aux arbres durant la nuit.

C’est donc dans ce cadre bucolique que tous se pressent début juin pour déambuler dans les innombrables et labyrinthiques parcelles, goûtant ainsi les joies de l’agriculture urbaine entre deux concerts (dont celui des MartyMusicShow de préférence) et performances artistiques.

Organisé par la Fédération des Murs à Pêches de Montreuil, le festival arrive à réunir des disciplines aussi variées que le théâtre, les arts de rue, des débats, des contes, du land art… pour réunir et contenter toute la famille.

 

Si vous souhaitez vous y rendre, rien de plus simple:
– Métro : Mairie de Montreuil – ligne 9 (puis suivez le fléchage pendant 10 minutes)
– Bus 122 arrêt saint Just / Bus 121 arrêt Danton / Bus 122 arrêt Danton

Source: Murs à pêches

 

 

Publicités
Paris

Séries Mania – Saison 8

Ce fut ma première participation au festival Séries Mania, avec la 8ème édition (ou saison, pour rester dans le thème) cette année. Celui-ci se déroule du 13 au 23 avril, au Forum des Images de Paris principalement mais aussi à l’UGC Cité Les Halles, au Grand Rex, au Luminor… Je m’y suis rendue le samedi 22, à l’occasion de la projection en avant-première du documentaire « Fins de séries » d’Olivier Joyard et de la conférence « Buffy, décryptage d’un classique ».

L’impact des séries dans nos vies n’est plus à prouver désormais. Mais quelles réactions avons-nous à l’arrêt de celles-ci, et pourquoi? « Fins de séries » traite de la difficulté du point final: Friends, Dexter, Six Feet Under… même Le Prisonnier font toujours parler d’eux des années après. Les sentiments se mélangent alors: pincement au cœur,  pleurs, rage, déni… Habilement, Olivier Joyard nous amène à la rencontre de scénaristes (Vince Gilligan, Damon Lindelof…), d’acteurs ou des publics de grands noms du petits écrans, multipliant ainsi les points de vue. Evidemment, on traite là de fins bien décriées (Lost, How I Met Your Mother…) comme applaudies (The Sopranos, Breaking Bad…) et du sentiment fusionnel qu’une série entretient avec son public.

J’enchaîne avec une conférence traitant de la série Buffy contre les vampires, qui a bercé mon adolescence via la Trilogie du samedi, et très visiblement la jeunesse de nombre de Français au vu du monde dans la salle. Au micro: Sandra Laugier (professeure à l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne), Carole Milleliri (rédactrice en chef de Clap !) et Yaële Simkovitch (journaliste séries pour TessMag), un cocktail détonant, 100% féminin donc et surtout expert du Buffyverse. La série culte et de culte avec son héroïne a su gagner en crédibilité en France, d’autant plus qu’elle fête ses 20 ans cette année, encourageant les publications à son sujet. Un beau moment pour se rassurer tous sur les qualités de cette série, ponctué d’extraits mémorables…

Bref, prenez-y vous tôt pour réserver vos places, gratuites, et n’hésitez pas à réactualiser les pages des événements désirés car c’est comme ça que j’ai pu assister à la conférence…

Paris

Nouvel an khmer traditionnel au bois de Vincennes

Le chemin vers les temples est bien indiqué depuis l’entrée du bois de Vincennes. D’ailleurs, il suffit de suivre les familles, nombreuses ce jour-là, pour entrapercevoir les toits des anciens pavillons du Togo et du Cameroun de l’exposition coloniale internationale de 1931. Ceux-là sont reconvertis en l’institut international bouddhique en 1977, et abritent une impressionnante statue de Bouddha de près de 10 mètres de haut, la plus grande d’Europe.

Habituellement fermés au public, l’Union bouddhiste de France ouvrent grands ses portes pour accueillir la communauté cambodgienne ainsi que les curieux de passage pour célébrer ensemble le nouvel an (Chaul Chnam Thmey), dont les festivités durent pas moins de 3 jours autour de la mi-avril.

En parlant de festivités, un petit marché est installé dès les portes franchies. On y trouve des petites créations artisanales dont une partie des bénéfices est reversée à des associations locales, mais aussi une scène avec des chanteurs et danseurs traditionnels… sans oublier les nombreux stands alimentaires pour nous faire voyager en Asie du Sud-Est.

 

Si vous souhaitez vous y rendre, rien de plus simple:
Grande pagode: route de la ceinture du lac Daumesnil – 75012 Paris
Métro : Porte Dorée ou Liberté – ligne 8

De France et de Navarre

Rencontres Internationales de Cerfs-Volants à Berck-sur-Mer

Une semaine par an, le ciel de Berck-sur-Mer se couvre de créatures de toutes sortes.

C’est en effet autour de Pâques que se tiennent les Rencontres Internationales de Cerfs-Volants. Petits et grands se retrouvent donc pour voir décoller de terre des animaux terrestres, marins ou imaginaires ainsi que des vaisseaux spatiaux ou des personnages connus.

Enchantée par ma première venue en 2014, je décide de réitérer l’expérience cette année. Lors de cette 31ème édition, le beau temps est (une fois de plus) au rendez-vous. Des enfants jouent ici et là, agrippent leur sandwichs de leurs mains sableuses avant de s’élancer dans le vide depuis les dunes tandis que leurs parents en profitent pour se prélasser.

Evidemment, on vient avant tout admirer le savoir-faire des cerf-volistes venus du monde entier. Le faible vent n’a malheureusement pas permis le ballet aérien attendu, mais le ciel s’est coloré tout au long de la journée de nombreux OVNI multicolores. Le clou du spectacle, c’est l’envol de la baleine. J’entends les badauds le long du front de mer débattre à ce sujet: « un peu plus de vent, et c’est bon », « regarde, elle y est presque »… L’attente est fébrile, les regards ne savent où se poser.

RICV 2017

Je continue de marcher le long du front de mer, où la foule se fait de plus en plus compacte au fil de l’après-midi. Tous attendent le feu d’artifice prévu ce soir-là. Les camions friteries, les glaciers voient près de 30 personnes patientant en plein soleil pour se substanter. Un peu plus loin, des enceintes crachent la voix d’un animateur au look désuet qui invite hommes et femmes à chanter en chœur des paroles de hits des années 80.

Cette fois-ci, je décide de m’éloigner de ce brouhaha, et de découvrir les 3 kms de la Promenade du Docteur Debeyre. La plage se vide progressivement de l’agitation de l’événement. Il est également possible d’y apercevoir des colonies de phoques (veau-marin et gris), mais absents ce jour. La baie d’Authie offre un paysage varié et coloré.

On y croise quelques familles venues pique-niquer, des chiens qui se dégourdissent les pattes mais surtout la tranquillité. Je retrouve là la mer, la nature et le dépaysement est entier. Je ne fais demi-tour qu’à regrets, mais sais déjà que je reviendrai bientôt…

 

Si vous souhaitez vous y rendre, rien de plus simple:
– En voiture: prendre l’autoroute A16, sortie 25 (Bercq)
– En train: descendre à la gare de Rang-du-Fliers, et emprunter le bus 514 jusqu’à Berck-sur-Mer: gare